Bateau à voile en haute mer - 1920

Huile sur carton, 100 x 92 cm

Spilliaert ne réalise guère de peintures à l’huile. Il préfère le crayon, le fusain ou le pastel. Vers 1920, il expérimente d’autres techniques, peut-être sous l’influence d’amis artistes comme Constant Permeke et Oscar Jespers. Toutefois, ses peintures à l’huile, comme cette marine, font souvent penser à des pastels. Spilliaert ne peint et ne dessine jamais d’une manière réaliste. Voilier en pleine mer comporte des éléments symbolistes. Il est entièrement peint dans des tonalités foncées de bleu et de vert. Les nuages capricieux se reflètent dans la houle. Une grande vague pousse le bateau jusqu’au bord supérieur du tableau et les voiles semblent être des ailes d’oiseaux fantomatiques annonciateurs de malheur.

Léon Spilliaert

1881-1946

Léon Spilliaert étudie brièvement à l’académie de Bruges mais est en fait un autodidacte. Comme un autre Ostendais, James Ensor, de vingt ans son aîné, c’est dans sa ville natale qu’il trouve l’inspiration pour son art visionnaire. Pendant ses dix années les plus fructueuses, il est mu par une inquiétude intérieure. Il transpose la réalité ostendaise en images hallucinantes, qui s’apparentent fort au symbolisme. Son mariage en 1916, son déménagement à Bruxelles et la naissance de sa fille lui apportent la sérénité. Son art devient de plus en plus libre. Son imagination est particulièrement sensible aux arbres et aux paysages marins, qui forment les thèmes centraux de son œuvre. Malgré deux grandes expositions à Bruxelles (1929 et 1946), il n’accède à la notoriété internationale qu’après sa mort.

Plus d'oeuvres

Er is iets fout gegaan. Gelieve opnieuw te proberen.