La cocotte - 1919

Huile sur toile, 132 x 82 cm

Cette œuvre présente les caractéristiques stylistiques du fauvisme brabançon : couleurs vives et touches de peinture fines et schématiques éparpillées librement comme si le tableau n’était pas fini. Comme son ami Rik Wouters, Anne-Pierre de Kat crée des effets de lumière en laissant certaines parties de la toile non peintes. De Kat avait débuté comme sculpteur et les touches de couleur qu’il applique font parfois penser au geste du sculpteur qui modèle la glaise. Il obtient ainsi un effet spatial et monumental saisissant.

Anne-Pierre de Kat

1881-1968

Cet artiste originaire des Pays-Bas étudie d’abord la sculpture à La Haye. En 1901, il s’installe en Belgique et poursuit sa formation à l’académie de Gand avant de prendre des cours de peinture à l’académie de Bruxelles. Il se lie d’amitié avec Rik Wouters, qui aura une influence importante sur son style pictural. Le réalisme luministe de ses débuts évolue rapidement vers un fauvisme marqué, où dominent les couleurs vives et fortement contrastées. En 1914, il rejoint le front comme volontaire. Il y exécute de nombreux portraits, dont celui de son ami Médard Maertens. Après la guerre, il devient l’une des figures emblématiques du fauvisme brabançon. Après la découverte de Cranach dans les années 1920, sa palette se fait plus sobre et sa préférence va aux tonalités grisâtres et subtiles. Par la suite, il reviendra à des coloris plus vivants.

Plus d'oeuvres

Er is iets fout gegaan. Gelieve opnieuw te proberen.