La folle danseuse - 1912

Bronze, 200 cm

Bien qu’il soit surtout connu comme peintre, Rik Wouters laisse une œuvre sculpturale importante. D’ailleurs, il suit d’abord une formation de sculpteur avant de se mettre à la peinture en autodidacte. La folle danseuse ou La vierge folle est inspirée par la danseuse Isadora Duncan, qu’il avait vue à Bruxelles, au Théâtre de la Monnaie en 1907. Fasciné par les mouvements de l’artiste, Wouters fait poser sa femme Nel pour une statue de danseuse. Le rendu magistral de la dynamique dégage une puissance incroyable. Cette sculpture symbolise la victoire de la sensualité et de la vie sur la froideur de l’académisme.

Rik Wouters

1882-1916

De 1900 à 1904, Rik Wouters suit des cours de sculpture et de dessin à l’académie de Malines, sa ville natale, avant d’aller étudier à Bruxelles. En 1904, il s’installe à Boitsfort avec son amie Nel, qu’il épouse l’année suivante. D’abord sculpteur, il se met à la peinture en 1907. Il s’inspire du luminisme de Claus, puis d’Ensor. Après avoir découvert Cézanne et Renoir en 1912, il travaille en larges taches de couleur transparentes. Entre-temps, il rencontre le marchand d’œuvres d’art Georges Giroux. Celui-ci rassemble autour de sa personne les peintres qui suivent la ligne des fauvistes français et utilisent librement la couleur. Wouters est la figure de proue du groupe des fauvistes brabançons. Il est mobilisé quand la guerre éclate et, après l’occupation d’Anvers, se retrouve dans un camp aux Pays-Bas. En 1915, il s’installe avec Nel à Amsterdam alors que les signes d’un cancer du visage se manifestent. Il meurt le 11 juillet 1916.

Plus d'oeuvres

Er is iets fout gegaan. Gelieve opnieuw te proberen.