La ville inadaptée - 2001

Dessin, 98,3 x 140 cm

Artiste de la construction, Luc Deleu est fasciné par le logement. Au cours de sa déjà longue carrière, il approche le problème sous divers angles : l’habitat mobile, les projets utopiques, les projets pamphlétaires. Il expose sa vision dans son livre sur la ville inadaptée Urbi et Orbi (2002), où il plaide en faveur d’une cité linéaire en longueur, de l’ordre supérieur et du chaos mineur. Personne n’habitera jamais ses villes inadaptées, bien qu’elles soient conçues jusque dans les détails. Ses calculs très concrets débouchent sur des œuvres d’art rationnelles, de grandes ébauches, des diagrammes, des maquettes et des plans. Il considère ses projets comme des exercices intensifs de réflexion, des tentatives d’écrire un programme urbain, dans la conviction que les villes sont réalisables. Ce dessin est un projet d’une partie de ville inadaptée réservée au secteur des services.

Luc Deleu

°1944

En 1970, après ses études à Saint-Luc à Bruxelles, Luc Deleu fonde le bureau d’urbanisme et d’architecture TOP Office (Turn On Planning). D’une part, il se détache expressément de l’architecture et se tourne vers les arts plastiques. D’autre part, il continue à s’occuper activement des grands problèmes d’architecture et d’urbanisme. C’est ainsi qu’il approfondit la finitude de l’espace disponible ainsi que l’organisation écologique et rationnelle de l’habitat et de la vie moderne. En 1990, la Communauté flamande lui décerne le prix des arts plastiques pour ses nombreuses expositions et publications et, en 1995, le premier prix culturel d’architecture.

Plus d'oeuvres

Er is iets fout gegaan. Gelieve opnieuw te proberen.