Le carrousel - 1924

Huile sur toile, 151 x 110 cm

Pendant toute sa vie, Léon De Smet reste fidèle à la technique impressionniste, contrairement à son frère Gustave et aux autres peintres de la seconde école de Laethem. Ce n’est qu’au début des années 1920 qu’il commence à s’intéresser à l’expressionnisme. Pendant une brève période, il recherche une forme un peu plus robuste et plus schématique et des couleurs plus tempérées qu’il applique en aplats. Le Manège de chevaux de bois date de cette époque. Cependant, son aventure expressionniste est de courte durée. Il revient rapidement aux coloris brillants et à la touche divisionniste de son impressionnisme personnel. Le Manège de chevaux de bois est l’une des rares peintures expressionnistes de Léon De Smet. L’accent est mis sur la forme plastique robuste et les couleurs sont moins vives que dans ses autres œuvres.

Léon De Smet

1881-1966

Comme son frère aîné Gustave De Smet, Léon étudie à l’académie de Gand. De 1906 à 1913, il séjourne à Laethem-Saint-Martin avec son frère et les futurs expressionnistes Permeke, Servaes et Van den Berghe. Il adopte le style de l’impressionniste luministe dont Émile Claus est la figure de proue. Pendant la Première Guerre mondiale, il émigre en Angleterre, où ses œuvres, surtout ses portraits, rencontrent un important succès. De retour en Belgique, il s’établit à nouveau dans la région de la Lys. Bien qu’influencé quelque peu par les expressionnistes, il reste fidèle au luminisme. Ses paysages, ses jardins ensoleillés et ses portraits sont marqués par l’optimisme et la joie de vivre mais semblent parfois un peu superficiels.

Plus d'oeuvres

Er is iets fout gegaan. Gelieve opnieuw te proberen.