Les communiantes - 1893

Huile sur toile, 82 x 117 cm

Les communiantes est l’un des premiers tableaux luministes de Claus. Le luminisme est un style qui s’apparente un peu à la photographie, avec des personnages dont la silhouette est comme enveloppée de lumière et une représentation de la nature merveilleusement ensoleillée en petites touches nerveuses de couleurs appliquées les unes à côté des autres. La filleule de Claus, Éva, dans sa robe blanche de communiante, incarne la pureté et l’innocence de l’enfance avec toutefois une nuance de sérieux. La fillette est en effet consciente de l’importance du jour de sa communion. Le contraste entre la lumière du soleil et l’ombre est une préfiguration pour ces enfants du village de la vie d’adulte, qui leur apportera son lot de soucis et de travail. Le luminisme d’Émile Claus se caractérise par une vision idyllique de la nature et des campagnards. Ses tableaux baignent dans la lumière solaire mais restent réalistes.

Émile Claus

1849-1924

Après ses études à l’Académie d’Anvers, Émile Claus débute par des pièces de genre dans un style naturaliste et anecdotique. En 1886, il s’établit définitivement à Astene, sur la Lys, mais il a aussi un atelier à Paris vers 1890. Les impressionnistes français, surtout Claude Monet et Camille Pissarro, le frappent particulièrement. Sa technique réaliste évolue vers un coloris plus léger et un rendu des jeux de lumière du soleil. Il commence par présenter ses thèmes favoris (les rives de la Lys), la campagne, les paysans et les villageois, en touches simples de couleurs vives, mais sans jamais laisser la forme s’évaporer et en gardant toujours un certain réalisme. À partir de 1892-1893, il développe sa propre variante de l’impressionnisme : le luminisme. Claus est la figure de proue de ce style et influence profondément ses contemporains ainsi que la génération suivante de peintres flamands.

Plus d'oeuvres

Er is iets fout gegaan. Gelieve opnieuw te proberen.