Les fiancés - 1928

Huile sur toile, 157 x 147 cm

Sans le visage schématique mais reconnaissable de la femme, on pourrait presque penser qu’il s’agit d’une peinture abstraite. Les personnages sont dessinés par une simple ligne sur un fonds quasi monochrome de vert bouteille et de chaudes teintes de beige et de brun qui les unit entièrement. L’homme, suggéré par quelques larges touches, disparaît pratiquement dans l’arrière-plan. Une pareille abstraction est rare chez Permeke. La petite fleur blanche entre les doigts de la femme donne une touche poético-humoristique à cet ensemble presque monochrome.

Constant Permeke

1886-1952

Après ses études à l’académie de Gand, Constant Permeke s’établit en 1909 à Laethem-Saint-Martin, où il forme avec notamment Albert Servaes, Gustave De Smet et Frits Van den Berghe la seconde école du lieu. En 1912, il va habiter à Ostende. Dans les années 1912-1924, il est influencé par les expressionnistes allemands, les futuristes italiens, les cubistes français et Van Gogh et il développe son style caractéristique. Permeke est indiscutablement le plus monumental des expressionnistes flamands. Il dessine et peint surtout des marines, des paysages, des pêcheurs et des paysans dans un style de synthèse avec une gamme de couleurs sombre, presque monochrome de tons bruns et bleus. Ses thèmes sont universels : l’attachement à la terre, la maternité, le tragique de la vie. À partir de 1930, il habite à Jabbeke dans une vaste maison avec un atelier, baptisée « De vier winden » (les quatre vents) qui sera aménagée en musée après sa mort.

Plus d'oeuvres

Er is iets fout gegaan. Gelieve opnieuw te proberen.