L'inondation - 1892

Huile sur toile, rentoilée, 49 x 96 cm

Dans cette œuvre, Claus traite un de ses sujets favoris : le paysage des environs d’Astene au bord de la Lys. C’est là qu’il passe les étés et qu’il se fixe définitivement en 1886. Sa maison, la villa Zonneschijn (rayon de soleil), est le point de rencontre de ses élèves, de ses amis artistes, poètes et écrivains. Pendant les hivers 1889-1892, Claus découvre les œuvres des impressionnistes à Paris. Une découverte qui le renforce dans sa volonté de « peindre la lumière ». C’est surtout la vision de Claude Monet qui l’interpelle. Dans ses paysages, l’air, l’eau, les champs, les personnages et les animaux baignent dans la lumière omniprésente du soleil estival.

Émile Claus

1849-1924

Après ses études à l’Académie d’Anvers, Émile Claus débute par des pièces de genre dans un style naturaliste et anecdotique. En 1886, il s’établit définitivement à Astene, sur la Lys, mais il a aussi un atelier à Paris vers 1890. Les impressionnistes français, surtout Claude Monet et Camille Pissarro, le frappent particulièrement. Sa technique réaliste évolue vers un coloris plus léger et un rendu des jeux de lumière du soleil. Il commence par présenter ses thèmes favoris (les rives de la Lys), la campagne, les paysans et les villageois, en touches simples de couleurs vives, mais sans jamais laisser la forme s’évaporer et en gardant toujours un certain réalisme. À partir de 1892-1893, il développe sa propre variante de l’impressionnisme : le luminisme. Claus est la figure de proue de ce style et influence profondément ses contemporains ainsi que la génération suivante de peintres flamands.

Plus d'oeuvres

Er is iets fout gegaan. Gelieve opnieuw te proberen.