Nu debout - 1936

Huile sur bois, 156 x 124,5 cm

Dans ses paysages et ses marines comme dans ses personnages, Permeke recherche toujours la forme primitive et l’essentiel. Il dessine et peint des pêcheurs, leurs femmes, puis des paysans, des ouvriers et des nus féminins avec une technique extraordinairement précise, généralement avec une économie de moyens et un coloris limité. Du point de vue de la couleur, ce Nu debout est à peine plus qu’une grisaille. Les robustes lignes noires et quelques ombres confèrent une monumentalité à cette figure féminine. À la voir, on ne s’étonne pas que Permeke se lance dans la sculpture quelques années plus tard.

Constant Permeke

1886-1952

Après ses études à l’académie de Gand, Constant Permeke s’établit en 1909 à Laethem-Saint-Martin, où il forme avec notamment Albert Servaes, Gustave De Smet et Frits Van den Berghe la seconde école du lieu. En 1912, il va habiter à Ostende. Dans les années 1912-1924, il est influencé par les expressionnistes allemands, les futuristes italiens, les cubistes français et Van Gogh et il développe son style caractéristique. Permeke est indiscutablement le plus monumental des expressionnistes flamands. Il dessine et peint surtout des marines, des paysages, des pêcheurs et des paysans dans un style de synthèse avec une gamme de couleurs sombre, presque monochrome de tons bruns et bleus. Ses thèmes sont universels : l’attachement à la terre, la maternité, le tragique de la vie. À partir de 1930, il habite à Jabbeke dans une vaste maison avec un atelier, baptisée « De vier winden » (les quatre vents) qui sera aménagée en musée après sa mort.

Plus d'oeuvres

Er is iets fout gegaan. Gelieve opnieuw te proberen.