Paysage aux vaches - 1927

Huile sur toile, 100,5 x 110,5 cm

Jean Brusselmans fixe ses impressions de la nature dans des compositions géométriques sans effet de profondeur, d’une manière apparemment brute mais en réalité très structurée. Dans ce paysage aux vaches, la palette sombre est rehaussée par quelques éléments plus clairs. La composition est savamment ordonnée et tout est réduit à l’essentiel dans cette vision de la nature : la silhouette noire du moulin, le rouge des maisons, le damier des champs rythmé d’arbres, la masse simple mais puissante des animaux au repos.

Jean Brusselmans

1884-1953

Lithographe de formation, Brusselmans commence à suivre des cours de peinture à Bruxelles, sa ville natale, à partir de 1901. Il est influencé par les impressionnistes français, Cézanne et Van Gogh, les fauvistes brabançons et les expressionnistes de Laethem. Dans les années 1920, il évolue vers un langage formel sobre, constructif, caractérisé par des traits de pinceau à angle droit. Après s’être établi en 1924 à Dilbeek près de Bruxelles, il ne cesse de peindre les collines du Pajottenland, dans la lumière et l’atmosphère des diverses saisons et des changements de conditions météorologiques. Il recherche une cohérence picturale, une structure formelle essentielle dans la réalité. Ses tableaux donnent ainsi parfois une impression schématique, mais ils sont toujours basés sur une observation subtile de la nature.

Plus d'oeuvres

Er is iets fout gegaan. Gelieve opnieuw te proberen.