Portrait de Gabrielle Braun - 1886

Huile sur toile, 31,5 x 26,5 cm

Au début de sa carrière, Khnopff réalise surtout des portraits et, à partir de 1885, il est le portraitiste attitré de la noblesse et de la haute bourgeoisie. Les grandes caractéristiques de son art sont déjà présentes dans ces œuvres : la modernité, le sens de l’hermétisme, l’élégance et l’aristocratie. Khnopff peint alors de nombreux portraits d’enfants, dont le Portrait de Gabrielle Braun. L’artiste apporte énormément de soin au cadrage et à l’arrangement de la composition. Le spectateur est surtout attiré par les yeux et la bouche de cette fillette aux cheveux roux. L’enfant semble acculée, obligée de se soumettre au regard du peintre, et vouloir se fondre dans le paravent placé derrière elle. Ce portrait contient déjà certains éléments du mystère féminin cher à Khnopff, comme le regard introspectif et énigmatique. La bourgeoisie bruxelloise apprécie particulièrement Fernand Khnopff comme portraitiste. Tous ses portraits d’enfants montrent la fascination du peintre pour le monde secret et hermétique de ses modèles.

Fernand Khnopff

1858-1921

Khnopff passe sa prime enfance à Bruges, où son père est magistrat. À six ans, il déménage avec sa famille à Bruxelles. En 1875, il commence des études de droit mais s’occupe surtout de littérature. En 1876, il suit des cours à l’académie de Bruxelles. Il séjourne souvent à Paris. À l’exposition universelle de 1878, il découvre Burne-Jones et Millais, et il gardera toute sa vie une fascination pour les préraphaélites anglais. En 1883, il est cofondateur du cercle artistique Les XX. Les écrivains symbolistes constituent pour lui une source inépuisable d’inspiration. Il se sent des affinités avec Mallarmé et Rodenbach et se lie d’amitié avec Joséphin Péladan. Il abandonne le naturalisme sobre de ses premières œuvres pour créer un monde délicat et ambigu. Deux types de femmes l’inspirent : le sphinx, symbole de perversité, et l’ange, symbole de beauté et de solitude. Sa sœur Marguerite est son modèle favori.

Plus d'oeuvres

Er is iets fout gegaan. Gelieve opnieuw te proberen.