Portrait de Georges Giroux - 1919

Huile sur toile, 100 x 75 cm

Georges Giroux exploite avec sa femme, Gabrielle, une boutique de mode en vogue à Bruxelles. En 1910, le couple fait la connaissance de Rik Wouters, qui travaille à ce moment à La folle danseuse. Fascinés par cette création, ils décident d’aider le jeune sculpteur et créent une galerie d’art. L’inauguration en grande pompe dans la galerie de la rue Royale a lieu le 16 mars 1912. Giroux y expose des œuvres d’un groupe de jeunes artistes, dont Willem Paerels, mais surtout de Rik Wouters, qui est la figure centrale. Pour ajouter au prestige, Giroux invite également les nabis français Pierre Bonnard et Édouard Vuillard. Les fauvistes brabançons acquièrent la notoriété grâce au succès de la galerie et à l’enthousiasme du propriétaire. En organisant des expositions thématiques, la galerie Giroux joue un rôle important dans la vie artistique belge.

Willem Paerels

1878-1962

En 1894, à l’âge de seize ans, Willem Paerels quitte son Delft natal pour aller à Bruxelles. Il s’y inscrit à l’académie, qu’il fréquente à peine un jour. On peut donc le considérer comme un peintre autodidacte. Avec ses amis Louis Thévenet et Fernand Schirren, il fonde l’association d’artistes Le Labeur, qui introduit dans notre pays le style coloré du fauvisme français. Il rejoint le cercle d’Auguste Oleffe et entre ainsi en contact avec les fauvistes brabançons. En 1912, des tableaux de Paerels sont présentés lors de l’exposition inaugurale de la galerie Giroux, qui fait beaucoup de bruit. Après la Première Guerre mondiale, sa palette se fait plus sombre et sa forme plus synthétique.

Plus d'oeuvres

Er is iets fout gegaan. Gelieve opnieuw te proberen.