Portrait de Joseph de Craene - 1914

Huile sur toile, 171 x 114 cm

Outre les tableaux mystiques religieux ou allégoriques, les paysages et les têtes de paysans, Van de Woestyne peint de nombreux portraits. Il acquiert rapidement une réputation dans ce genre et reçoit beaucoup de commandes. Ce tableau date d’un peu avant la Première Guerre. Le garçon de six ans en costume tyrolien appuie le bras contre une balustrade. Il est peint en pied sur la terrasse du château paternel dans la pose satisfaite d’un futur grand propriétaire terrien. La Lys scintille au second plan dans un paysage d’hiver. Le tableau est peint dans un réalisme un peu naïf, qui rappelle à la fois Le Douanier Rousseau et les primitifs. En 1920, Van de Woestyne fera le portrait des parents de Craene avec le château au second plan.

Gustave Van de Woestyne

1881-1947

Après une formation artistique dans sa ville natale de Gand, Gustave van de Woestyne s’établit à Laethem-Saint-Martin en 1900. La colonie de poètes, de peintres et de sculpteurs qui naît à cet endroit cherche un art nouveau, avec un contenu riche. En 1902, l’artiste visite la grande exposition consacrée aux primitifs flamands à Bruges. Son admiration pour la technique et la spiritualité des maîtres anciens l’entraîne vers un symbolisme mystique et religieux très personnel. C’est l’une des figures de proue de la première école de Laethem. Après la Première Guerre mondiale, il évolue, par le contact avec l’art moderne, vers un expressionnisme compliqué et parfois âpre. Il se lance en même temps dans la peinture néoréaliste et y intègre les tendances modernes, produisant notamment de magnifiques natures mortes.

Plus d'oeuvres

Er is iets fout gegaan. Gelieve opnieuw te proberen.