Reconstruction d’une exécution, l’empereur se repose - 1997

Huile sur toile, 120 x 100 cm

Par son art, Jan Van Imschoot veut agir sur un monde de misère, en épinglant les fautes d’une manière directe et cynique. Dans cette optique, il utilise l’image, ou une série d’images, ainsi que les mots, c’est-à-dire les titres de ses œuvres. L’ensemble raconte un récit. Parallèlement, le tableau découvre également son histoire matérielle : Van Imschoot montre comment il applique les couleurs et la gradation, manie le pinceau et obtient certains effets. L’œuvre semble ainsi assez grossière et inachevée, mais présente la virtuosité d’une esquisse à l’huile. Le style inspiré des maîtres anciens, l’humour typiquement flamand dans la ligne de Brueghel et d’Ensor et l’importance de la légende explicative situent clairement cette œuvre dans la longue histoire de la peinture.

Jan Van Imschoot

°1963

Le Gantois Jan Van Imschoot étudie la peinture à l’académie de sa ville natale, où il habite et travaille. On sera frappé par le style direct, la fluidité du pinceau et l’équilibre des couleurs. Le peintre use d’un langage très clair, parfois ironique. Son œuvre évolue beaucoup mais la préférence de l’artiste va toujours à des thèmes historiques et à l’évocation de l’âpreté de la société et des récits oubliés de la tradition. En 2005, il réalise une remarquable peinture murale narrative sur deux murs aveugles du Brabantdam à Gand. Il approche souvent ses sujets d’une manière littéraire et les présente en séries. Ces peintures ne livrent entièrement leur essence et leur signification que quand elles sont vues et lues ensemble.

Plus d'oeuvres

Er is iets fout gegaan. Gelieve opnieuw te proberen.