Small Pond (2/3) - 2003

Diverses techniques, fer, caoutchouc, verre, latex, émail, 60 x 120 cm

Ce qui par nature devrait être quelque chose d’attrayant, à savoir un petit étang idyllique avec des nénuphars, devient un objet sombre, froid et immobile qui rend le spectateur mélancolique par sa qualité esthétique frappante : la beauté frigide et vide. Les installations, les vidéos et les photos de Hans Op de Beeck présentent généralement des scènes quotidiennes ou des éléments petits-bourgeois reconnaissables de telle manière qu’ils sont perçus comme bizarres et déprimants. Il s’agit souvent de situations ou de lieux pénibles, abandonnés de Dieu et des hommes, d’où tout espoir a disparu. L’approche subtile de l’artiste provoque un sentiment ambigu de reconnaissance et d’aliénation et évoque des associations à la fois agréables et désagréables.

Hans Op de Beeck

°1969

Hans Op de Beeck étudie les arts plastiques à l’école supérieure Saint-Luc à Bruxelles, participe au programme de perfectionnement de l’institut supérieur national des beaux-arts et est attaché à l’académie nationale des beaux-arts d’Amsterdam pendant deux ans. En 2001, il remporte le prix de la Jeune Peinture belge et, en 2003, il participe au projet PS1 à New York. Il acquiert une réputation internationale avec des œuvres remarquables dans des techniques diverses : vidéo, dessin, photographie, sculpture et installations. Ses thèmes récurrents sont l’aliénation de la vie moderne ainsi que le nivellement et l’uniformité qui en résultent, de même que le manque de communication. Pour Op de Beeck, le monde contemporain est un no man’s land désolé et aigri où les hommes ne peuvent plus se sentir chez eux.

Plus d'oeuvres

Er is iets fout gegaan. Gelieve opnieuw te proberen.