The door - 1996

Huile sur toile, 170,5 x 87,5 x 2,1 cm

Luc Tuymans réduit ses images à une représentation formelle minimale comme s’il ne voulait pas vraiment évoquer la réalité étant donné que l’image ne correspond jamais totalement à celle-ci. Sa peinture part de cette prise de conscience. Ses illustrations ne présentent délibérément aucune virtuosité. Elles sont presque négligemment jetées sur la toile, d’une manière parcimonieuse et monotone. L’œuvre de Tuymans ne comporte rien d’autre qu’une confrontation car l’artiste rejette tout fausse apparence de raffinement. Chaque image subsiste et génère dans la mémoire d’autres images qui y sont liées. Le résultat de ces impressions fragmentaires et parfois fugitives est une vision désabusée de l’homme et du monde. Luc Tuymans aime utiliser dans ses tableaux des procédés cinématographiques : gros plans, images fugitives, cadrages de caméra mobile. The door illustre clairement cette technique.

Luc Tuymans

°1958

Les peintures de Luc Tuymans, inspirées par des photos et des images de films, traitent des sujets très divers dans un style typique qui se caractérise par les petits formats, la pâleur monotone des couleurs, la vision cinématographique et les thèmes à première vue innocents et quasi poétiques. Toutefois, l’illustration cache généralement une référence à des événements lourds de signification, comme la maltraitance des enfants, la maladie, le nationalisme, la guerre, le nazisme et l’holocauste. Les images semblent incomplètes et font penser à des souvenirs. Ce sont des fragments d’un ensemble impossible à saisir directement, comme de vagues traces d’un méfait ou des symptômes de maladie. Tuymans emploie d’une manière passionnante et actuelle les possibilités de la peinture figurative, qui connaît un renouveau en Belgique à partir des années 1980.

Plus d'oeuvres

Er is iets fout gegaan. Gelieve opnieuw te proberen.